Témoignage d'un adhérent

Ce mardi dernier, lors de la réunion plénière au cours de laquelle j’ai annoncé mon départ, des adhérents ont souhaité que je mette par écrit mon parcours de la première prise de contact jusqu’à la signature de mon contrat.

Tout commence à la fin du mois de mars de cette année dans le bureau de poste de mon quartier.

En me dirigeant vers la sortie je remarque dans une file d’attente la Présidente d’une association meudonnaise qui aide individuellement les cadres dans leur recherche d’emploi.

C’est elle qui m’accompagnait lorsque j’étais adhérent.

Elle ne m’a pas vu, mais peu importe, je vais la saluer. La conversation porte très vite sur ma situation.

Je ne lui cache pas la vérité et lui dit franchement que j’ai été, hélas, dans l’obligation de reprendre les recherches.

Il se trouve qu’elle vient de terminer l’organisation, dans le cadre de son association, d’une conférence portant sur l’emploi et les projets dans l’économie sociale et solidaire pour le 09 avril.

Elle me donne une invitation insistant sur le fait que cela pourrait être intéressant pour moi et qu’elle compte sur ma présence.

L’objectif que je me suis fixé en me rendant à cette conférence est clair. Je dois en repartir avec au moins un contact réseau.

Ma stratégie pour y parvenir est la suivante : me faire remarquer par les intervenants en prenant la parole, puis les interpeller personnellement à l’issue de la conférence.

Ma question fut simple et révélait, je pense, ma situation : « vous constatez que je suis senior et à ce titre je n’intéresse pas ou très peu les entreprises du secteur marchand. Quelle est la pratique de l’économie sociale et solidaire en matière de recrutement des seniors ? ».

J’étais maintenant identifié et lorsque la conférence eut pris fin je suis allé à la rencontre des orateurs.

Je leur ai dit que j’avais plus de 60 ans, que j’étais à la recherche d’un emploi et leur ai demandé, sans détour, s’ils acceptaient de me rencontrer afin de faire partie de mon réseau et me conseiller dans mes démarches.

Je suis sorti de cette conférence avec 2 contacts et rendez-vous furent pris par la suite pour le 13 mai et le 16 juin.

J’ai été très bien reçu par ces Directeurs Généraux que je ne connaissais que depuis quelques semaines. Ils ont tous deux pris le temps de m’écouter, de s’intéresser à moi, à mon parcours et mes objectifs et m’ont donné des conseils et des contacts.

Environ 2 à 3 semaines après mon rendez-vous du 16 juin, le DG qui m’avait reçu me téléphone pour m’informer que depuis notre rencontre la décision a été prise en Conseil d’Administration de recruter son Adjoint.

Il me demande si le poste m’intéresse.

Bien sûr ma réponse fut affirmative. Il m’a alors dirigé vers une assistante pour prendre rendez-vous avec la Présidente.

Le 16 juillet je suis reçu par elle puis de nouveau par le DG le 17 août.

A l’issu d’un entretien de plus de 2 heures il m’annonce mon embauche pour le 01 septembre prochain.

La conclusion que je tire de cette histoire est que si je n’étais pas allé saluer la Présidente de cette association rien de ce que je viens de raconter ne se serait produit.

Réseauter peut donc prendre la forme d’un simple « bonjour ».

Et ensuite, tout peut se passer…

Je souhaite à toutes et à tous de me suivre le plus vite possible sur le chemin du retour à l’emploi.

Je terminerai ce témoignage en tirant un grand coup de chapeau à tous les bénévoles de Cadres Pour l’Entreprise pour la qualité de leur travail, la disponibilité et la convivialité dont ils font preuve et le soutien, y compris moral, qu’ils apportent aux actifs.

Enfin merci au Président et aux Administrateurs pour l’accueil qu’ils m’ont réservé au sein du Conseil d’Administration.

Bien amicalement

J.B.
Je m'inscris à la prochaine réunion d'information.
Ok